Comment faire la rééducation d’une épaule en post-opératoire ?

par | 7 février 2024

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Traumatologie

La phase de rééducation d’une épaule opérée est indispensable pour retrouver toutes les fonctions de l’articulation et récupérer une bonne mobilité. Découvrez les objectifs et les différentes étapes d’une prise en charge dans le cadre d’une réhabilitation améliorée après chirurgie, qui permet d’obtenir de meilleurs résultats, plus rapidement.

 

Rééducation de l’épaule opérée dans le cadre de la RAAC : les objectifs

 

La RAAC : une prise en charge en amont de l’opération

La RAAC, ou réhabilitation améliorée après chirurgie, est un type de prise en charge novateur qui permet au patient de récupérer plus rapidement après une chirurgie orthopédique. Une équipe pluridisciplinaire accompagne le patient dès la phase pré-opératoire et jusqu’à la fin de la phase de rééducation post-opératoire. L’objectif est de l’aider efficacement à chaque stade de son traitement pour lui permettre de mieux l’accepter, favoriser sa compréhension des différents actes médicaux et paramédicaux et faire de lui un acteur clé de sa récupération.

 

Récupérer la mobilité tout en respectant le processus de cicatrisation

La rééducation de l’épaule opérée est une étape de la RAAC dont l’objectif est de retrouver la fonction normale de l’articulation. Elle implique le patient pour la réalisation d’une partie des mouvements de rééducation de son épaule en auto-rééducation. Le kinésithérapeute se charge ensuite de l’aider à mobiliser à nouveau son articulation pour récupérer toutes ses amplitudes, tout en respectant le processus de cicatrisation post-opératoire pour ne pas risquer des complications.

 

Les étapes de la rééducation post-opératoire de l’épaule

La rééducation d’une épaule opérée se déroule en trois phases. La durée de ces étapes varie selon le type de chirurgie réalisée et du patient. En effet, le degré d’enraidissement de l’épaule dépend de chaque patient et n’est pas un facteur défavorable, voire même parfois bénéfique. L’installation d’une raideur de l’épaule après chirurgie de la coiffe est fréquente et représente une sorte de protection de l’épaule afin que les tendons puissent cicatriser.

 

Auto-rééducation de l’épaule pendant la phase d’immobilisation

Quel que soit le type de chirurgie réalisé, la rééducation commence dès la sortie de la clinique par une première phase d’auto-rééducation de l’épaule par le patient, sous le contrôle d’un kinésithérapeute. Cette première phase consiste à répéter quotidiennement des exercices simples appris par le kiné, durant toute la durée d’immobilisation. Une partie du travail peut se faire en cabinet de kinésithérapie, pour bénéficier de solutions de gestion de la douleur et d’un accompagnement.

 

Mobilisation après abandon de l’attelle

La seconde phase de rééducation d’une épaule opérée se déroule dès l’ablation de l’attelle et se poursuit jusqu’à la validation de la complète récupération par le chirurgien. Le patient continue les exercices d’auto-mobilisation. Ce travail est complété par des séances de rééducation de l’épaule par le kiné, au cabinet. À ce stade, il n’est pas question de forcer. L’objectif est de reprendre progressivement la réalisation des gestes de la vie quotidienne.

En général, dans un premier temps, le kinésithérapeute propose un travail de mobilisation passive ou de mobilisation active assistée. Selon le besoin, différentes techniques complémentaires à visée antalgiques sont mises en œuvre. La balnéothérapie peut aider le patient à réaliser les mouvements avec plus de facilité lorsque ses muscles sont trop tendus. Au fil du temps, les exercices évoluent vers la rééducation active, où le patient réalise lui-même l’intégralité du mouvement.

 

Le renforcement musculaire après cicatrisation

Après validation de la cicatrisation de la zone opérée par le chirurgien, le patient peut reprendre ses activités sportives et professionnelles. Bien sûr, la reprise doit être progressive puisque les muscles et l’articulation peuvent avoir été affaiblis par la durée d’immobilisation et la période de cicatrisation. La rééducation de l’épaule opérée à ce stade consiste en un renforcement musculaire, qui permet au patient de retrouver des capacités physiques optimales.

Dernières actualités de l’Institut Épaule Jouvenet

Comment prendre en charge et soigner une épaule douloureuse ?

Comment prendre en charge et soigner une épaule douloureuse ?

Une épaule douloureuse est un motif de consultation extrêmement fréquent en chirurgie orthopédique. Cette douleur peut être aiguë c’est-à-dire brutale suite à un traumatisme (fracture, chute, crise de tendinite, calcifiante hyperalgique…) ou chronique c’est-à-dire...

lire plus
J’ai une fracture de l’épaule, que faut-il savoir ?

J’ai une fracture de l’épaule, que faut-il savoir ?

Les fractures de l'épaule sont particulièrement fréquentes. Le plus souvent elles sont peu déplacée une immobilisation associée à un protocole de rééducation permet d'obtenir un bon résultat. Cependant, il existe des fractures déplacée, instable ou à risque d'arthrose...

lire plus

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?